Deviens un vrai expert du compost ! Comprendre en 2 étapes clés

Deviens un vrai expert du compost ! Comprendre en 2 étapes clés

Deviens un vrai expert du compost ! Comprendre en 2 étapes clés

Bon on va commencer par te faire un petit topo simple parce que si tu es ici c’est que tu as bien envie de composter en intérieur. Quand on composte c’est toujours intéressant de savoir comment ça fonctionne. Alors que se passe-t-il exactement pour que tes épluchures de légumes se transforment en terreau riche dans lequel tu donnes vie à des nouvelles plantes ? On va t’expliquer tout ça.
Si tu as fait tes petites recherches tu t’es sûrement aperçu qu’il y avait plusieurs solutions pour composter en intérieur :

  • Le vermicomposteur (celui avec les lombrics à l’intérieur)
  • Le composteur intelligent Greenzy

Chez Greenzy on utilise la méthode de compostage dit aérobie. Cette méthode est en opposition au compostage anaérobie. Pour que tu comprennes la différence on t’a fait un tableau comparatif.

Compostage Aérobie
(Composteur Greenzy et vermicomposteur)
Compostage Anaérobie
(Un tas de compost en extérieur mal entretenu)
– Demande de l’oxygène
-Processus rapide  (2 mois maximum avec le composteur Greenzy)
– Produit de la chaleur
– Gaz dégagés : Dioxyde de carbone
– Processus sans oxygène
– Processus lent
– Ne produit quasiment pas de chaleur
– Gaz dégagés : dioxyde de carbone, méthane et sulfure d’hydrogène (c’est ça qui sent l’œuf pourri)

La petite astuce : Un compost aérobie qui sent mauvais c’est tout simplement qu’il est en train de se transformer en compost anaérobie parce qu’il manque d’air. Pour y remédier il suffit non pas de lui faire du « bouche à bouche » mais tout simplement de l’aérer 😉 

Le composteur Greenzy a besoin d’oxygène mais avec lui vous n’avez pas de risque de mauvaises odeurs. On a mis en place des mécanismes bien réfléchis pour ne jamais rencontrer ce souci !

Si tu as entendu parlé du Bokashi, la méthode traditionnelle japonaise qui est de plus en plus utilisée chez nous, et que tu te demandes pourquoi il n’est pas dans la liste c’est parce que ce n’est pas vraiment un composteur. En effet, cette solution utilise un procédé bien à elle. Les principales différences avec les composteurs d’intérieur que l’on a cité sont les suivantes :

  • Résultat d’une fermentation et pas d’une dégradation.
  • Nécessite l’ajout de « son de bokashi » qui va servir d’activateur.
  • Le résultat obtenu n’est pas du compost mais un engrais .
  • L’engrais produit ne peut pas être utilisé tout de suite, il doit être mélangé à de la terre ou du compost pendant 4 semaines . C’est seulement à partir de ce moment là que tu pourras y mettre tes jolies plantes ou l’utiliser dans ton potager.

Maintenant que tu en sais un peu plus, on va t’expliquer ce qu’il se passe dans ton petit mangeur d’épluchures préféré pour qu’il t’offre ce terreau si précieux au bout de 2 petits mois d’attente.
Qui habite dans ton compost ?
Le design du composteur Greenzy ne t’a pas séduit qu’à toi, de nombreux micro organismes s’y installent tous les jours et y travaillent non stop pour t’offrir un terreau de super qualité ! Il y a 3 grandes familles d’habitants :

  • Les bactéries on parle ici de bonne bactéries évidemment, comme quand tu entends parler de bactéries dans tes yaourt ou même dans ton corps.
  • Les champignons
  • Les actinomycètes

Mais qu’est ce qu’ils y font exactement ? C’est ce que l’on va te dire tout de suite :

1ère étape, ils dégradent

Pas super ces locataires, à peine arrivés ils mettent la pagaille… Pas de soucis fais leur confiance le résultat sera top c’est promis !

Allumage du chauffage !
Pendant cette première phase les microorganismes montent la température dans ton composteur ! Les bactéries produisent de la chaleur, beaucoup de chaleur, ton composteur devient un vrai sauna pour épluchures et bactéries. Le thermomètre monte jusqu’à 60 à 70°C

Réduction des déchets.
Maintenant que tout a bien chauffé il est temps de faire de la place. Les déchets sont très volumineux alors les microorganismes les réduisent de 3 fois leur taille ! Mais comment ?

Grâce à 2 phénomènes :

  • La minéralisation de la matière organique en CO2.
  • L’évaporation de l’eau . Vos déchets organiques contiennent beaucoup d’eau et avec la chaleur qu’il fait là dedans elle s’évapore.

Le petit plus de Greenzy : cette eau, aussi appelée « thé de compost » ou « jus de compost » disparaît sans même que vous ayez à la vider ou en vous en préoccuper. Une différence avec les 2 autres solutions qu’on a cité plus haut. C’est pas chouette ça ?

Résultat de l’étape de dégradation.
Après tout ce travail votre composteur renferme du compost dit frais mais patience, il reste encore un peu de travail avant de pouvoir ouvrir ton tiroir et découvrir le résultat final.

2ème étape, la maturation

À partir du moment où les déchets sont transformés en compost frais alors le processus de décomposition devient plus lent. Les micro-organismes continues à agir pour passer d’un compost frais à un compost mûr.

Pour cela, la température arrive au même niveau que celle d’une journée d’été dans le sud de l’Espagne c’est à dire entre 35° et 40°C . Ensuite les champignons et les actinomycètes emménagent à leur tour dans ton composteur intelligent préféré. Ils s’attaquent au compost frais laissé par les bactéries et le transforment en compost mûr.

la 3ème étape ?

C’est à toi de jouer.

Il ne vous reste plus qu’à ouvrir le tiroir de votre composteur et récupérer votre beau terreau en remerciant tous les microorganismes qui ont travaillé dur pour vous l’offrir.
Si vous ne savez pas quoi en faire on vous conseille de lire notre article sur les jardins fleuris, on vous donne des idées de plantes sympas qui aideront les pollinisateurs d’autour de chez vous 😉
Si vous avez plus de questions n’hésitez pas à nous contacter, on se fera un plaisir de vous répondre !

Sources

http://humusetassocies.org/espace-info-biodechets/les-organismes-decomposeurs/ http://reseauriam.org/wp-content/uploads/2019/06/ft_compostefr.pdf
https://www.rustica.fr/jardin-bio/bokashi-compost-fermente,16764.html